Le Maté, en route vers l’Argentine !

Publié le : 2024-06-14 17:05:05
Catégories : informations sur les plantes Rss feed

yerba mate


Parmi les nombreux symboles qui ont fondé l’identité argentine, la tradition du maté est sans doute l’une des plus connues dans le monde ! En route pour un voyage dans le Nord-Est argentin, sur les traces de la yerba maté.

Le maté ?

Mais qu’est-ce que le maté ? Si vous arpentez les rues de Buenos Aires, vous ne pourrez passer à côté de l’argentin, calebasse à la main, thermos sous le bras, en train de siroter une boisson étrange. Le maté est à la fois une herbe, (la yerba maté), cultivée dans la région de Corrientes, et la calebasse dans laquelle cette herbe est infusée. Boisson au goût amer, très proche du thé, le maté demande un certain temps d’adaptation avant d’être consommé régulièrement. Bu du soir au matin au pays du Tango, le maté est pourtant une herbe aux propriétés insoupçonnées dont il serait dommage de se priver.

Une boisson thérapeutique

Mais qu’a de si spéciale cette yerba maté ? La yerba maté a les mêmes propriétés que le café. C’est un laxatif puissant et un antioxydant de premier choix. Elle dispose aussi de propriétés permettant la protection des mailles dentaires et la désinfection du palais. Cependant le maté n’est pas à consommer à tous les moments de la journée : de même que le café, vous ne pourrez dormir si vous en buvez des quantités trop importantes avant la nuit. Attention au sommeil agité ! Il existe néanmoins certains types de maté décaféinés pour ceux qui ne pourraient s’en passer avant d’aller au lit !

Histoire du maté

Mais d’où nous vient cette boisson si particulière ? Le maté remonte aux traditions des indiens guaranis qui consommaient cette plante aux nombreuses vertus. Les Guaranis était une tribu indienne présente dans le Nord-Est de l’Argentin dans la région de Misiones, au Paraguay et au Brésil du 15ème au 17ème siècle. La consommation du maté y était perçue comme un rite cultuel afin de chasser la mauvaise humeur, la fatigue et de se préserver des esprits néfastes. L’herbe y était ébouillantée afin d’éliminer les microbes. L’arrivée, au 16ème siècle, des colons espagnols permit la démocratisation du maté à tout le pays. Aujourd’hui, le maté est l’emblème des gauchos, ces cow-boys argentins qui font la fierté du pays. Cette boisson est en effet un élément à part entière de l’imaginaire gaucho : avec la cinta gaucho, le cuchillo gaucho et l’asado de viande, le maté est venu petit à petit trouver sa place dans la Pampa argentine.

La route du maté

La yerba maté se cultive dans la région de Corrientes, au Nord-Ouest de Buenos Aires. Après une cueillette à la main ou à la machine, l’herbe est exposée pendant une phase de cuisson aux flammes avant d’être séchées à l’aide d’un Barbacuà, une grille sur laquelle la yerba est étendue. Puis, le maté est filtré à travers un tamis et entreposé plus de 6 mois dans des sacs de 50 kg avant d’être envoyé aux 4 coins de l’Argentine. La Région de Corrientes est devenue, à l’image de la Chine pour le thé, un réel lieu, de pèlerinage pour les amateurs de maté, et de découverte pour les simples curieux avides de découvrir les méthodes artisanales de culture de la yerba maté. Couplée à un voyage aux magnifiques chutes d’Iguazu, la visite des maisons de maté mérite le détour !

Un phénomène de mode

Aujourd’hui, le maté est devenu un réel phénomène de mode. Certaines personnalités argentines mondialement connues s’affichent un maté à la main, comme symbole d’appartenance à la nation bleu et blanche. Du pape aux plus grands joueurs de football internationaux, le maté fait le buzz et la une des médias populaires. Mais au-delà de cet engouement autour d’une boisson traditionnelle, le premier bénéficiaire de cette nouvelle popularité est l’Argentine elle-même.

L’économie du maté

En effet, l’Argentine est le premier exportateur mondial de maté. Au même titre que le Brésil, l’Argentine fait profiter de son maté les Uruguayens et Paraguayens, friands de cette boisson liée à une partie de leur histoire. Cependant, le maté s’exporte outre-mer : saviez-vous que le troisième pays importateur de maté était la … Syrie ? Le Liban aussi en raffole. De quoi faire rougir les plus grands salons de thé arabes ! Aujourd’hui, la consommation mondiale de thé est estimée à plus de 298 millions de kilos en 2013… Un marché phénoménal qui ne demande qu’à être agrandi !

Comment consommer le maté ?

Comment préparer un bon maté ? Il vous faut déposer la yerba maté au fond de la calebasse pour créer un monticule d’herbe dans lequel vous pourrez planter la bombilla (la paille métallique). Plantez la paille puis chauffez de l’eau à 65° (attention à ne pas laisser l’eau bouillir, cela fait perdre de sa saveur à l’herbe). Versez l’eau dans le trou et dégustez votre maté ! Le thermos vous servira à remplir de nouveau votre maté une fois l’eau épuisée. Voilà, vous êtes à présent un vrai argentin !

Pour en savoir plus sur le maté, vous pouvez consulter ce site spécialisé : Taragui

thé argentin

Articles en relation

Partager ce contenu

Voir tous les commentaires (1)

lana pracelle


2017-11-23 12:07:42

Bonjour a tous, Je consomme du maté depuis quelques moments déjà, peut-être a cause de l'effet de mode. On ma souvent parlé des bienfaits mais après quelques temps d'utilisations, je commence vraiment a ressentir ses vertus énergétiques ! quand pensez-vous ?

Vous devez être enregistré

Cliquez ici pour vous enregistrer

Ajouter un commentaire